George Peters (USA)

George Peters travaille depuis plus de trente ans sur les formes aériennes, des œuvres de galerie aux sculptures d’installation, cerfs-volants, mobiles et œuvres de bannière. Pendant ce temps, il a travaillé principalement en tant qu’artiste de studio et dans le domaine de l’art public.

« J’ai commencé à fabriquer et à faire voler des cerfs-volants en vivant à Hawaï en 1976. Après des années en tant que peintre, sculpteur et graphiste, la combinaison expérimentale de travailler dans des formes sculpturales légères et une source constante de bons alizés m’ont conduit inévitablement vers le cerf-volant. Si mes premiers cerfs-volants étaient simples et volaient timidement, mon amour de la couleur, de la conception graphique et de l’artisanat combinés à l’inspiration des cerfs-volants japonais, le simple cerf-volant a été transformé en une véritable passion pour l’art et la culture des cerfs-volants du monde entier. Beaucoup de mes créations sont inspirées de la nature, de formes d’oiseaux et d’insectes, mais aussi de formes plus abstraites adaptées à leurs qualités aérodynamiques et à leur attrait visuel dans la galerie du ciel bleu.»

George Peters a par ailleurs écrit de nombreux articles dans des publications nationales et internationales sur l’histoire du cerf-volant et l’art des cerfs-volants dans un contexte culturel. Depuis la création d’Airworks Studio avec l’artiste Melanie Walker en 1999, leurs œuvres conjointes de sculpture aérienne ont remporté des prix nationaux et internationaux de concours d’art public.

 

 

Eliana Mestriner (Italie)

« Je suis née la même année que Barbie, mais j’ai toujours préféré les chaussures plates à ses talons de 12 cm. Comment aurais-je pu obtenir mon diplôme en littérature à Venise si chaque pont vénitien avait mis ma sécurité en danger? Mais la mode, la créativité en général, m’ont toujours intriguée. Ainsi, avant même de terminer l’université, diplôme de dessinatrice de mode en poche, j’ai été embauchée par une entreprise de mode, et j’y suis restée pendant trente ans, en me consacrant à l’image de marque, à la communication et à la publicité.

En 2003, j’ai eu une idée lumineuse en me rendant sur la Riviera Romagnola (territoire côtier de la région d’ Émilie-Romagne NDRL).
Ma première visite au Festival International de Cerfs-volants Artevento, à Cervia, a été à la fois magique et fatale pour moi et ma famille. Enrico, mon mari, Ettore, mon fils et moi, Eliana, nous nous sommes retrouvés à découvrir et ensuite à partager une passion pour les cerfs-volants. Dès lors, nous avons commencé à construire nos propres «créatures», en y mettant toute notre imagination, notre patience et les connaissances techniques littéralement «absorbées» lors des rencontres en festival avec de grands cerfs-volistes, enthousiastes et
généreux.

Nous sommes devenus une équipe famille, les Ex3 (des initiales de nos prénoms), dans laquelle chacun de nous exprime ses propres caractéristiques en fabriquant des cerfs-volants différents, mais nous travaillons tous ensemble pour que les idées de chacun prennent forme et volent. Ettore conçoit et fait voler des acrobates à 4 fils, des chasseurs de différents types et reproduit des cerfs-volants historiques, même en miniature. Enrico préfère peindre ses propres voiles et utiliser son pinceau pour créer des effets spéciaux sur les cerfs volants des autres. Quant à moi… j’aime le risque : j’ai inventé et cousu des cerfs-volants figuratifs aux formes souvent asymétriques, en utilisant également des matériaux recyclés non conventionnels. C’est ainsi que sont nés les personnages de «Ex3 Circus» : non pas pris dans le spectaculaire des attractions, mais imaginés dans des situations drôles, humaines et poétiques de la vie du cirque.